Accueil du site > Stage en laboratoire > Laboratoire G-SCOP > Année 2010-2011 > Assister l’activité coopérative de compte-rendu de revue de projet

Assister l’activité coopérative de compte-rendu de revue de projet


Responsables : Philippe Marin, Guy Prudhomme et collaboration de Kris Lund

Philippe.Marin@g-scop.inpg.fr ou Guy.Prudhomme@g-scop.inpg.fr

Les produits manufacturés deviennent de plus en plus complexes, intégrant de multiples technologies (mécanique, électrique, électronique, logicielle) qui doivent être agencées de manière cohérente pour obtenir un comportement global satisfaisant. Leur conception doit également de prendre en compte au plus tôt les besoins et contraintes de l’ensemble des acteurs du cycle de vie pour que le produit soit mis sur le marché dans des délais et à des coûts acceptables. La conception devient ainsi une activité collective où des experts de ces différents domaines doivent collaborer et coopérer tout au long du développement du produit. Par ailleurs, conséquence de la mondialisation, les entreprises deviennent plus spécialisées, ciblant leurs activités sur leur cœur de compétences et interagissant avec d’autres entreprises spécialisées sur d’autres parties du processus pour le développement complet du produit. Le Processus de conception est alors distribué entre les différents partenaires, impliquant de multiples besoins de collaboration et coopération entre sites distants. Si on analyse un tel processus de conception collaboratif, deux types de phases alternent, pas nécessairement dans un ordre prédéfini : des phases dites synchrones où l’ensemble des experts travaille au même moment sur un sujet commun et des phases qualifiées d’asynchrones où chaque expert travaille au même moment sur une tâche propre à son métier même si ce travail est une contribution à la finalité collective qui est la conception du produit. Au cours de la phase synchrone est rédigé un compte rendu qui consigne les décisions prises coopérativement sur les actions à mener en phase asynchrone. Ce compte rendu est souvent réalisé par un acteur spécifique qui travaille en parallèle au cours de l’activité coopérative, et sa formulation et son contenu ne sont donc pas toujours consensuels. L’objectif du travail de recherche est de structurer et de tester des moyens pour d’une part assister une activité d’écriture de compte-rendu qui soit coopérative et d’autre part permettre l’articulation avec les activités asynchrones pour garder la cohérence globale du projet. Swhift est un tableau blanc partagé développé dans le laboratoire. Il permet d’associer des annotations à une image 2D. Le travail demandé consiste à :
- Définir une structuration des annotations à utiliser dans Swhift pour construire les comptes-rendus de manière coopérative ;
- Prévoir un scénario d’utilisation de Swhift et de son outil d’annotation ainsi adapté pour une situation de conception particulière ;
- Faire fonctionner ce scénario et construire un corpus à partir de cette expérience ;
- Analyser les interactions associées à l’usage de l’outil et proposer des évolutions possibles.


Plan du site | Espace privé | SPIP