Accueil du site > Poursuivre en thèse > Poursuivre en thèse

Poursuivre en thèse


Admission en thèse au sein de l’Ecole Doctorale “IMEP2”

La préparation du Doctorat à l’Ecole doctorale “IMEP2” est ouverte :

  • aux titulaires d’un master 2 recherche obtenu dans un établissement français dans de très bonnes conditions (en principe master2 de Mécanique, Génie Mécanique, Mécanique des fluides, Mécanique des Solides, Génie Civil, Mathématiques Appliquées, etc...),
  • aux étrangers titulaires d’un diplôme admis en équivalence.

L’admission n’est jamais automatique : elle est toujours soumise à l’accord du laboratoire concerné. En outre, conformément à la règle de l’Ecole Doctorale, pour les titulaires d’un master 2 recherche de Grenoble, la mention Assez Bien est exigée comme une condition minimale. Pour tous les autres, l’admission ne peut être prononcée que sur présentation d’un dossier permettant d’évaluer les capacités du candidat. De plus, l’admission en thèse est conditionnée par l’obtention d’une bourse ou d’une rémunération d’un type équivalent.

Financement de la thèse

  • Allocations de Recherche du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Ces allocations d’une durée de 3 ans sont destinées à des étudiants travaillant à plein temps à la préparation d’un doctorat. Elles sont attribuées par l’Ecole Doctorale "IMEP2" sur des sujets prioritaires sélectionnés, les résultats obtenus par l’étudiant au master jouant un rôle important dans l’attribution d’une allocation.

Ces allocations sont réservées aux titulaires d’un diplôme d’ingénieur désireux d’obtenir une formation complémentaire par la recherche en préparant un Doctorat et de poursuivre leur carrière dans l’industrie. Les bénéficiaires de ces allocations sont accueillis dans les laboratoires du CNRS (laboratoires propres, mixtes ou associés).

Ces allocations sont généralement cofinancées par le CNRS et une entreprise.

  • Bourses et allocations diverses

La région Rhône-Alpes ou de grands organismes de recherche, tels que le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (IFREMER), le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), Agence de l’Environnement (ADELE) et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), etc... ainsi que des groupes industriels (contrats CIFRE) peuvent accorder des soutiens financiers pour effectuer une recherche au titre d’un contrat avec un laboratoire. Les renseignements sont obtenus auprès des laboratoires de recherche.

  • Bourses et allocations diverses

Pour les étudiants étrangers, il est préférable d’obtenir, avant de quitter leur pays d’origine, une bourse d’études en France accordée soit par leur pays, soit par le Gouvernement français. Les renseignements sont à demander au Service Culturel de l’Ambassade de France.


Plan du site | Espace privé | SPIP